TRIMBLE MEP - Le BIM sur le marché

06.11.2016

Téléchargez gratuitement l'eBook Trimble MEP BIM qui explique les enjeux spécifiques de l'utilisation du BIM pour les entreprises MEP.

Georg Hewel de Trimble International (Allemagne) met en avant les contraintes de l'exploitation du BIM dans le domaine du MEP.

 

Bien que le BIM ait fait partie de nos discussions et projets de développement pendant des années, ce n'est qu'assez récemment que nos clients ont commencé à s'y intéresser. Les clients reçoivent désormais de plus en plus de demandes de propriétaires fonciers pour intégrer le BIM dans leurs projets. À l'heure actuelle, l'application de cette technologie n'est cependant pas encore décrite dans les contrats et prend plus la forme d'une exigence informelle.

 

Tous les participants au projet sont de plus en plus intéressés, mais il existe également une incertitude quant à la manière dont la mise en oeuvre du BIM modifiera les flux de travail et la façon dont le logiciel pourra les aider à répondre à toutes les exigences. Cela signifie qu'il existe un besoin important de discuter et de demander conseil aux clients de l'industrie MEP (Génie climatique et électricité) et nous veillons à ce que cela ait lieu.

 

Dans la plupart des cas, nos services de conseil se concentrent sur l'explication du BIM en tant que processus de travail, le logiciel étant juste un outil au sein de ce processus. Le fait de s'entretenir avec les clients nous aide à obtenir des commentaires et à collecter davantage d'informations sur les enjeux associés à la mise en oeuvre du BIM.

 

Enjeux spécifiques touchant les entreprises MEP

 

Les architectes créent majoritairement des modèles qui sont ensuite transmis aux concepteurs MEP. Le fait de travailler sur des modèles fournis par un tiers comprend des implications. Il s'agit d'ailleurs d'un des plus grands défis : appliquer les modifications au modèle selon les besoins des clients. Ces modifications peuvent être minimes ou importantes et avoir un effet variable sur la charge de travail. Parfois, seul le seuil d'une porte est à modifier, mais il arrive que toute l'installation soit à revoir. Pour cette raison, il est impossible de savoir si les concepteurs MEP auront à retravailler leurs designs ou non.

 

L'autre enjeu présent dans l'industrie MEP concerne le flux de travail essentiellement basé sur trois différents aspects principaux et les modifications équivalentes dans le processus de qualification. Voici ces aspects :

 

- Les domaines spécifiques et essentiels aux installations MEP (configurations des pièces, hauteurs de plafond, emplacement des vides d'air, contremarches et salles techniques)

- Il est nécessaire que les modèles de conception comprennent des calculs thermiques, tels que ceux de la perte de chaleur et de refroidissement (configurations des pièces, constructions des murs, propriétés thermiques)

- Les dimensions, annotations et autres facteurs influençant la possibilité d'interprétation et l'esthétique doivent être inclus à la conception. Premières expériences de mise en oeuvre et utilisation de modèles BIM

 

Lorsque nous avons commencé à travailler avec le BIM pour la première fois, nos clients et nous-mêmes avons jugé nécessaire de toujours importer le modèle du bâtiment créé par les architectes. Il est rapidement devenu évident que l'importation des données étage par étage était mieux adaptée, uniquement si cela était nécessaire. Ainsi, il est plus facile d'identifier les différences contenues dans les versions précédentes du projet.

 

Un autre élément qui est rapidement devenu apparent est qu'il est essentiel de supprimer les catégories IFC qui ne sont pas pertinentes pour les concepteurs MEP, afin de réduire la taille du fichier et d'accélérer l'importation. Du fait que les architectes fournissent le même fichier à chaque participant au projet, les données sont nombreuses car elles peuvent contenir du mobilier, des arbres et d'autres éléments dont les ingénieurs en équipements techniques du bâtiment n'ont pas besoin.

 

En termes de modèle thermique utilisé pour le calcul de perte de chaleur et de refroidissement, le logiciel qui permet d'évaluer les besoins spécifiques de l'industrie MEP peut se baser sur les fichiers DWG/DXF, mais également sur les modèles IFC et qualifier ces derniers pour les calculs thermiques.

 

La conversion des modèles BIM existants des participants au projet tiers en modèles thermiques représente plusieurs enjeux, largement créés par des flux de travail non alignés entre les architectes et concepteurs MEP, des travaux incorrects ou une non connaissance des exigences des processus BIM. Nous avons trouvé la solution dans une importation sélective des parties « intelligentes » du modèle, ainsi que dans une importation simplifiée en géométrie 3D uniquement, ne contenant aucune métadonnée. Cela permet aux clients de disposer d'un modèle correct, même s'il existe des erreurs dans sa structure afin qu'ils puissent créer eux-mêmes un modèle thermique très rapidement. Après avoir travaillé étroitement avec nos clients et pris en compte leurs besoins spécifiques, nous savons désormais que le logiciel BIM pour les entreprises MEP doit comporter les fonctionnalités et capacités suivantes :

 

- Le logiciel doit disposer d'une option permettant l'importation de l'intégralité du bâtiment sous la forme d'un modèle thermique

- Il doit être possible d'exclusivement importer l'ensemble du bâtiment en tant que géométrie 3D uniquement, sans métadonnée, et avec une représentation correcte et détaillée de la géométrie

- Le logiciel doit disposer d'une option permettant d'importer exclusivement les étages spécifiques

- Le logiciel doit contenir une fonction permettant de supprimer les catégories IFC depuis le modèle BIM, si ces dernières ne sont pas requises

 

Ce que doivent rechercher les entreprises MEP lorsqu'elles choisissent un logiciel BIM

 

Étant donné les enjeux uniques et les besoins du secteur MEP, il est important de choisir un logiciel BIM les prenant en compte. Ce qui suit est une liste de fonctionnalités reflétant ces exigences spécifiques et, lorsque disponible, aidera les entreprises MEP à mieux réussir leur transition vers le BIM.

 

Il doit être possible d'importer un modèle thermique directement depuis un fichier IFC. Afin de maintenir le modèle de données cohérent, l'intégralité du bâtiment doit être importée. Lorsque cela est possible et disponible, les paramètres techniques et informations générales (tels que les numéros et noms des pièces) doivent également être importés.

 

Certains logiciels intègrent même un convertisseur BIM, qui nous aide à importer le bâtiment en géométrie 3D uniquement. Au cours de l'importation, si les utilisateurs suppriment des étages (des plénums définis comme étage séparé) et des catégories IFC (mobilier), cela est un atout majeur. Cela signifie que seules les données utiles sont importées, ce qui résulte en sont des tailles de fichiers réduites et une plus grande rapidité d'importation. Si le nombre et les hauteurs des étages peuvent être manipulés, c'est un avantage. Si les architectes n'ont pas correctement défini les étages, ou en ont trop ajouté, cet outil est très pratique pour corriger le modèle.

 

Il doit être facile d'identifier les différences entre les fichiers à différentes étapes. Le fait de rendre les modèles affichables en une seule couleur est uniquement utile pour cela. Ainsi, en utilisant une fonctionnalité similaire, les deux modèles peuvent être facilement comparés, étage par étage. Il est bien plus facile que de comparer deux modèles en 3D où tous les étages sont visibles en même temps, car cela représente beaucoup trop d'informations à analyser au même moment.

 

Une meilleure compréhension et analyse des plans des étages est toujours un point positif.

 

Un logiciel doté d'un convertisseur BIM peut afficher un modèle, soit avec tous les détails géométriques en 3D du plan d'un étage ou peut simplifier la représentation des objets sous la forme d'éléments en 2D. Cela signifie que les murs sont représentés par des hachures et les portes par un quadrant, comme dans les fichiers DWG. Cela facilite la compréhension des configurations des pièces.

 

La géométrie de ce modèle en 3D et les plans de sol qui en résultent peuvent ensuite être utilisés en tant que base, que ce soit pour planifier et coordonner les composants MEP ou pour créer un modèle thermique applicable aux calculs de perte de chaleur et de refroidissement.

 

CONCLUSION

 

Au sein d'un processus de planification, il est important de non seulement considérer la première importation d'un modèle BIM pour le concepteur MEP, mais de prendre également en compte l'importation répétée des modèles de bâtiments contenant les modifications. Le flux de travail et les outils logiciels doivent, du mieux possible, prendre en charge le DAO, ainsi que le modèle thermique du projet.

 

 

Pour télécharger gratuitement l'eBook Trimble MEP BIM, CLIQUER ICI

Mots clés de l'actualité TRIMBLE MEP - Le BIM sur le marché

logiciels de la société Trimble - Plancal

Logiciels de calcul thermique     
plancal nova mep Trimble
Plancal Nova MEP
Logiciel MEP - CVC

 

Actualités de la société

Étude de marché : Courte enquête sur le BIM dans le marché français

Chez Trimble, nous améliorons et adaptons constamment nos solutions pour...

19.07.2021
Découvrez les divisions du secteur de construction de Trimble !

Stand : En ligne

 

Au salon BIM World, Trimble présentera son concept de'...

15.06.2021
Les 5 raisons principales pour lesquelles vous devriez adopter un logiciel de CAO par abonnement

Dès juillet prochain, Trimble proposera exclusivement par abonnement ses outils...

11.06.2021